La coiffure,

une profession solidaire


Comment les coiffeurs en fermeture administrative, peuvent être accueillis dans un autre salon de coiffure?

Depuis la fermeture des hypers grandes surfaces sur ordonnance de l’état, les salons de coiffure situés dans ces galeries se voient eux aussi fermés.

Alors pour continuer de recevoir ses clients, le coiffeur peut trouver refuge chez un autre coiffeur. Comme à Rennes découvrez la presse.

Comment c’est possible?


La solution créer par une coiffeuse, pour les coiffeurs.

Elle propose au salon de coiffure qui souhaite accueillir un confère pour une période plus ou moins longue de se référence sur le site.

De la même façon que Air B and B, Blablacar.

A quel prix?

Soyons réactif! Aider nos confères a trouver un nouveau lieu professionnel , avant tout être solidaire,

donc JHN vous OFFRE le référencement.


Pour qui ?

Il faut que ai son numéro de siret et son assurance, et surtout son examen professionnel pour l’indépendant qui est accueilli

Quel est le cadre juridique ?


Il faut à tout prix évité la location de fauteuil, cette formule est illégale.

La solution JNH, à été approuvé par un avocat du droit du travail , et permet par une tri partie (le salon d’accueil, JNH, et l’indépendant accueilli) le reclassement en travail dissimulé car il n’y a pas de lien entre le salon d’accueil et le coiffure accueilli, le contrat se fait entre JNH et chacun des partie.

Ce qui permet le cadre juridique légal pour accueillir un indépendant (coiffeur, barber, esthéticienne, protésiste ongulaire) dans votre salon .

Comment se rémunère JNH?

La mise en référencement est offert, les frais de gestion sont de 15%

Les frais de gestion comprennent la réalisation du contrat entre les parties, la sécurisation du paiement, les conseils pour chacun.

Exemple: Une journée de mise à disposition d’un espace est de 50€, les frais de gestion sont de 7.5€